Isolation thermique

Une maison mieux isolée pour un confort amélioré :)

isolation thermique

Pourquoi isoler ? Tout comprendre enfin !

Lors d’un projet de construction ou de rénovation d’une habitation, rapidement, la question de l’isolation s’invite dans le débat. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Quelles configurations et matériaux prévoir ? Greentravaux répond à vos questions.

Quelques notions de physique simple pour mieux comprendre l’isolation

Lorsque que deux éléments de températures différentes sont mis en contact, la chaleur de l’élément le plus chaud va se déplacer vers l’élément le plus froid pour le “réchauffer”. Le transfert se fera dans ce sens-là, jusqu’à ce que les deux éléments aient la même température. C’est l’exemple de votre café chaud qui va libérer sa chaleur dans l’atmosphère jusqu’à ce que vous puissiez le boire. Si vous l’abandonnez là, il finira par prendre la même température que l’air ambiant.
Pour palier à ce désagrément dans les habitations, des matériaux isolants sont appliqués sur les murs et le toit pour empêcher la chaleur de sortir en hiver et de rentrer en été.

Avec logo bloc promo green travaux vous bénéficiez :

  • d’une étude gratuite de votre éligibilité aux aides financières
  • d'une mise en relation simplifiée avec des artisans certifiés RGE proche de chez vous

Les besoins en isolation d’un bâtiment

Il faut savoir que les déperditions de chaleur dans un bâtiment ont lieu à 30 % par le toit, 20 % par les murs et 10 % par le plancher. 20 % représentent les ponts thermiques et les vitres. Les 20 % restant sont le fait de l’air qui doit se renouveler naturellement dans l’habitation.

Isolation : Déperditions thermiques d’une maison

Au vu de ces chiffres, on se rend bien compte à quel point il est important d’isoler son habitation. Ce sont même les premiers travaux à envisager lorsque l’on veut alléger sa facture de chauffage. Inutile de changer un système peu rentable si l’isolation de la maison n’a pas été prévue. Vous ne gagnerez ni en économie d’énergie ni en confort.

L’isolation des combles est une priorité. Viendront ensuite les murs et les fenêtres. Enfin, le sol devra être isolé à son tour. Dans une construction neuve comme en rénovation, le fait de prévoir une isolation haute performance limitera au maximum les besoins de chauffage. La facture énergétique s’en trouvera allégée, le confort intérieur nettement amélioré. 

L’isolation sous toiture

Deux solutions sont possibles

  • Les combles sont aménageables : l’isolation se fera par l’intérieur directement sous le rampant. En général, un isolant sous forme de rouleau ou de plaque sera utilisé. Cette solution permet de gagner des pièces de vie supplémentaires.
  • Les combles sont dites “perdues” : l’isolation se fera sur le plancher ou la dalle des combles. Un isolant en vrac sera soufflé. Il devra recouvrir entièrement la surface sans partie vide. Les travaux s’effectueront par la trappe d’accès des combles ou par la création d’un trou dans la toiture qui sera refermé le travail accompli.

L’isolation des murs 

Deux techniques cohabitent :

Par l’extérieur ITE

On va coller en façade des panneau de polystyrène ou de polyuréthane. Ils reçoivent ensuite un enduit de finition. Plusieurs avantages : les habitants n’ont pas besoin de quitter les lieux pendant les travaux. Il n’y a pas de réduction de la surface habitable. Cela permet une modernisation des façades. Les ponts thermiques sont supprimés. 
Quelques inconvénients : avec la nouvelle épaisseur des murs, il peut être nécessaire de modifier les avancés de toit et les descentes d’eau. Comme l’aspect extérieur de l’habitation est concerné, une autorisation administrative est nécessaire.

Par l’intérieur ITI

C’est la solution en générale la plus utilisée, la moins coûteuse et qui présente le meilleur rapport qualité/prix. L’isolation est directement intégrée dans l’épaisseur des murs intérieurs. La mise en œuvre est rapide et efficace et ne demande pas de démarches administratives.

Les sous-sols et vide sanitaire

Ils peuvent capter le froid et l’humidité, car ils sont en contact avec le sol. Pour éviter cela, une isolation par l’intérieur est recommandée. C’est une véritable protection face au problème d’humidité et permet de réelles économies d’énergie.

Comment s’y retrouver entre les différents matériaux isolants

Il n’y a pas d’isolants mieux que les autres même si leurs caractéristiques diffèrent légèrement. En effet, tout dépend du projet et de la configuration des lieux. On trouvera des isolants synthétiques utilisé surtout en extérieur (polystyrène expansé ou extrudé, polyuréthane, isolant mince CMIT) des isolants minéraux, les plus utilisés (laine de verre, de roche, verre cellulaire), végétaux (chanvre, fibre de bois, laine de lin, laine de bois, liège, paille), d’origines animales (laine de mouton, plume de canard) ou des isolants issus du recyclage (ouate de cellulose, textiles recyclés)

Pour en savoir plus sur les isolants vous pouvez consulter notre article : les matériaux isolants

L’épaisseur appliquée recommandé pour tous ces matériaux va dépendre de leur conductivité thermique (coefficient qui mesure la quantité de chaleur que le matériau laisse s’échapper). En général, il est admis que pour être considéré comme bien isolée une habitation ne doit pas consommer plus de chauffage que 50 kWh/m2/an. Cela représente en moyenne 40 cm d’isolant dans les combes, 14 à 18 cm d’isolant dans les murs.

Décrivez votre projet de travaux d'économies d'énergie

Choisissez votre type de travaux
Nom
Prénom
Mail
Téléphone
Code postal
Ville
Description de votre projet