Pompe à chaleur

Transformez l'énergie extérieur en chauffage pour votre intérieur !

pompe à chaleur air-eau

Les différents types de pompe à chaleur

Ca y est ! Vous vous êtes décidé à installer une pompe à chaleur chez vous, mais vous n’avez pas encore idée du type de pompe à chaleur qu’il vous faut. Aérothermique, géothermique, réversible ou non : en matière de pompe à chaleur, il y a le choix ! Mais tous ne conviendront pas forcément à votre situation. Explication…

Quelle pompe à chaleur choisir quand on fait construire ?

Au moment du projet de construction, tous les types de pompes à chaleur peuvent être envisagés. En revanche, selon la configuration du terrain, certaines solutions pourront s’imposer d’elles-mêmes.

1. la pompe à chaleur géothermique à capteurs horizontaux

La pompe à chaleur géothermique puise son énergie dans le sol à l’aide de tubes enterrés (PAC sol / sol ou sol / eau). Ces capteurs peuvent être horizontaux ou verticaux. Avec une pompe à chaleur géothermique, vous profiterez de la chaleur de la terre pour vous chauffer et pour obtenir de l’eau chaude sanitaire. Cette chaleur sera redistribuée par les radiateurs, le circuit d’eau chaude ou encore par un plancher chauffant.

Les capteurs horizontaux sont les plus répandus en France et les moins coûteux à installer. Cela ne nécessite pas de gros travaux puisque les capteurs sont enterrés à une profondeur limitée : entre 60 cm et 1m20. En revanche pour pouvoir installer des capteurs horizontaux, il faut que votre terrain représente au moins une fois et demi la surface à chauffer. Les capteurs en occuperont la plus grande surface.

2. la pompe à chaleur géothermique à capteurs verticaux

Si vous avez un petit terrain et souhaitez installer une PAC géothermique, vous devrez opter pour un captage vertical. Plus coûteux, ce système nécessite un forage en profondeur (jusqu’à 100 m) mais vous gagnerez en efficacité car votre installation sera moins sensible aux variations de températures.

3. la pompe à chaleur géothermique sur eau de nappe

Il est aussi possible d’installer une pompe à chaleur géothermique sur eau de nappe (PAC eau / eau). Dans ce cas la chaleur captée est celle de l’eau de nappe phréatique dont la température est comprise entre 8 et 12 degrés. Cette eau, peu profonde (moins de 100 m) est captée par forage. La pompe à chaleur géothermique sur eau de nappe est la solution recommandée si votre maison se situe au-dessus d’une nappe.

4. la pompe à chaleur aérothermique

Plus simple à installer, la pompe à chaleur aérothermique puise l’énergie (les calories) de l’air ambiant, qu’il s’agisse de l’air intérieur ou extérieur. Pour ce système nul besoin de forer, d’installer des capteurs et de demander des autorisations administratives, ce qui en fait la solution la plus universelle. En revanche les performances de ce type de PAC seront impactées par la température de l’air : s’il est très froid (températures inférieures à -7 degrés), il sera certainement nécessaire de prévoir un autre système de chauffage en complément. En fonction des modèles, votre pompe à chaleur s’arrêtera de fonctionner entre -10 et -20 degrés, votre chauffage d’appoint devant alors prendre le relai.

Avec logo bloc promo green travaux vous bénéficiez :

  • d’une étude gratuite de votre éligibilité aux aides financières
  • d'une mise en relation simplifiée avec des artisans certifiés RGE proche de chez vous

Quelle pompe à chaleur choisir pour remplacer un chauffage existant ?

Si votre projet d’installation d’une pompe à chaleur vise à remplacer une solution de chauffage existante, il est important de prendre en compte les contraintes de votre installation actuelle.

Installer un plancher chauffant : très compliqué

Voilà typiquement un projet de rénovation assez lourd. Il vaut mieux prévoir un plancher chauffant au moment de la construction de votre maison qu’en phase de rénovation. L’installation d’une pompe à chaleur dans ce cas de figure peut être compromis en fonction de la configuration des lieux.

Installer des radiateurs basse température : la solution à privilégier

Solution beaucoup plus simple à mettre en œuvre qu’un plancher chauffant (et nettement moins coûteuse), l’installation de radiateurs basse température permet d’obtenir une chaleur douce grâce à une pompe à chaleur mixte ou à fluides intermédiaires. Dans certains cas il vous sera même possible de réutiliser les radiateurs déjà en place dans le cadre d’une précédente installation de chauffage central.

Quelle pompe à chaleur choisir pour son eau chaude sanitaire ?

Une pompe à chaleur spécifique peut aussi être dédiée à la production d’eau chaude, il s’agit d’un chauffe-eau thermodynamique. Celui-ci sera équipé d’un ballon de stockage dont les capacités varient de 150 à 300 litres.

Il existe plusieurs types de chauffe-eau thermodynamique : les CET aérothermiques qui utilisent les calories de l’air, les CET géothermiques qui puisent l’énergie stockée dans le sol et les CET héliothermiques qui utilisent l’énergie solaire.

En règle générale les chauffe-eaux thermodynamiques sont doublés d’une solution d’appoint électrique pour satisfaire les besoins importants en eau chaude sanitaire.

Décrivez votre projet et obtenez jusqu'à 3 devis

  • Étude de votre éligilité aux aides financières
  • Mise en relation gratuite et sans engagement
  • Recevez jusqu'à 3 devis d'artisans certifiés RGE proche de chez vous
Choisissez votre type de travaux
Nom
Prénom
Mail
Téléphone
Code postal
Ville
Description de votre projet