Pompe à chaleur

Transformez l'énergie extérieur en chauffage pour votre intérieur !

pompe à chaleur air-eau

Les aides financières pour l’installation d’une pompe à chaleur

L‘installation d’une pompe à chaleur représente un coût non négligeable de plusieurs milliers d’euros. Heureusement il existe plusieurs dispositifs d’aides pour alléger la facture. Voici toutes les solutions pour vous aider à financer votre pompe à chaleur.

La TVA à 5,5 % pour la fourniture et la pose de votre pompe à chaleur

Premier avantage qui profite à tous : le taux réduit de TVA (taux à 5,5 %) sur l’installation de votre pompe à chaleur. Pour en profiter, il suffit de confier l’installation à un professionnel.

Le taux de TVA réduit pour les pompes à chaleur fonctionne que vous soyez propriétaire ou locataire, du moment que le logement a été construit il y a plus de deux ans.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Ce dispositif fiscal est particulièrement incitatif puisqu’il vous permet de récupérer 30 % du coût du matériel TTC. L’avantage est plafonné à 8000 € pour une personne seule et à 16 000 € pour un couple, auxquelles s’ajoutent 400 € par personne à charge, par tranche de 5 ans. Autrement dit, si vous faites plusieurs investissements dans les 5 ans, vous ne pourrez pas dépasser ce plafond d’avantage fiscal.

Notez bien qu’il n’est pas nécessaire d’être imposable pour bénéficier de cette mesure puisqu’il s’agit d’un crédit d’impôt et non d’une réduction d’impôt. Aussi, que vous payiez des impôts ou non, vous serez remboursé de ce crédit d’impôt l’année suivant la réalisation des travaux.

Les conditions pour bénéficier du CITE pour l’installation de votre pompe à chaleur :

  • Disposer d’une facture unique qui englobe la fourniture du matériel et la pose par un installateur certifié RGE
  • Faire installer une pompe à chaleur autre que air / air. Cela signifie que vous pouvez opter pour une pompe à chaleur géothermique de type eau / eau, sol / eau, sol / sol ou d’une pompe à chaleur air / eau, dans la mesure où cette installation respecte les critères d’efficacité énergétique imposés par le fisc (voir les critères d’éligibilité au CITE)
  • Equiper son habitation principale (les propriétaires bailleurs ne peuvent demander le CITE pour les logements qu’ils mettent en location)

L’éco-prêt à taux zéro pour un bouquet de travaux en faveur des économies d’énergie

Vous avez prévu de faire plusieurs travaux d’économie d’énergie dans votre logement ? Vous pouvez alors bénéficier de l’éco-prêt : un crédit sans intérêt pour financer l’acquisition de votre pompe à chaleur. Accordé par les banques, sous convention avec l’Etat, ce prêt à taux zéro est consenti pour un montant de 20 000 € pour deux travaux réalisés en isolation, chauffage, production d’eau chaude sanitaire et énergies renouvelables ou de 30 000 € pour un bouquet de trois travaux.

La prime énergie

Appelée aussi Coup de pouce économies d’énergie, la prime énergie permet de financer des dépenses en faveur de l’économie d’énergie à travers le remplacement de chaudières à charbon, fioul ou gaz par un équipement utilisant les énergies renouvelables.

Cette prime est attribuée sous condition de ressources. Voici à titre indicatif les plafonds de ressources annuelles à ne pas dépasser en 2019 :

  • 24 918 € pour une personne seule vivant à Paris (18 960 € pour une personne seule vivant en Province) ;
  • 36 572 € pour un couple à Paris (27 728 € en Province)
  • 43 923 € pour 3 personnes à Paris (33 345 € en Province)
  • 51 288 € pour 4 personnes à Paris (38 957 € en Province)
  • 58 673 € pour 5 personnes à Paris (44 592 € en Province)
  • 7377 € par personne supplémentaire à Paris (5618 € en Province)

Autre condition pour l’octroi de la prime énergie : que l’installation soit réalisée par un professionnel certifié RGE, comme pour le crédit d’impôt transition énergétique.

Le montant de la prime énergie versée pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau, eau/eau ou hybride s’élève à 4000 € pour les foyers modestes et à 2500 € pour les autres.

Le versement de la prime énergie peut se faire de trois manières : règlement par virement bancaire ou chèque, déduction de la facture d’installation ou mise à disposition de bons d’achat pour des produits de consommation courante.

La prime énergie est cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro et avec le crédit d’impôt CITE.

Les aides de l’ANAH

L’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat propose un dispositif appelé Habiter Mieux sérénité qui permet aux foyers très modestes de bénéficier d’une aide aux travaux d’un montant maximum de 10 000 € ainsi que d’une prime Habiter Mieux qui représente 10 % du montant des travaux HT dans la limite de 2000 €. Les foyers modestes pourront bénéficier des mêmes aides mais à des plafonds plus faibles : 7000 € maximum pour l’aide et 1600 € maximum pour la prime.

Comme pour toutes les aides déjà énumérées, celles de l’ANAH sont conditionnées à la réalisation des travaux par un professionnel certifié RGE.

Les autres aides possibles pour s’équiper d’une pompe à chaleur

Renseignez-vous également auprès de votre mairie, conseil départemental et régional pour voir si des dispositifs locaux d’aide au financement de l’installation d’une pompe à chaleur existent. L’ADIL pourra également vous renseigner sur ce point.