Chaudière à condensation

Une des chaudières les plus performantes sur le marché !

L’installation d’une chaudière à condensation : nos conseils pour une mise en place optimisée

L’installation d’une chaudière à condensation ne pose pas de difficultés particulières. Toutefois, quelques précautions sont inévitables. Greentravaux vous aide à faire le tour de la question.

Installation d’une chaudière à condensation : bien comprendre son fonctionnement

Une chaudière à condensation fonctionne comme une chaudière classique. À une différence près : elle récupère la vapeur d’eau présente dans les fumées de combustion. La chaleur de cette vapeur d’eau est alors utilisée pour préchauffer l’eau du circuit du chauffage central de l’habitation. Ce principe permet d’effectuer des économies d’énergie et par conséquent près de 25 % d’économie sur la facture de chauffage. L’installation d’une chaudière à condensation représente aussi un geste pour la planète, en limitant l’utilisation d’énergie fossile. De fait, le bilan carbone de la maison s’en trouve nettement diminué.

Pour en savoir plus sur le fonctionnement d’une chaudière à condensation

Avec logo bloc promo green travaux vous bénéficiez :

  • d’une étude gratuite de votre éligibilité aux aides financières
  • d'une mise en relation simplifiée avec des artisans certifiés RGE proche de chez vous

L’installation d’une chaudière à condensation en 3 temps

installation chaudière à condensation
Installation d’une chaudière à condensation

La chaudière à condensation

L’installation d’une chaudière à condensation est aussi simple que celle d’une chaudière classique. Elle s’adapte à la configuration de la plupart des logements. Sa puissance doit être adaptée à la superficie et à l’utilisation qui en sera faite. Elle est obligatoirement couplée à un chauffage central. La pose d’une chaudière à condensation se réalise soit contre un mur dans une cuisine ou une buanderie par exemple, soit posée directement sur le sol d’un garage ou un sous-sol.

L’extraction des fumées de combustion

Les fumées de combustions sortent de la chaudière à une température avoisinant les 50 °C. Elles sont hautement corrosives,chargées en monoxyde de carbone et sont responsable de plusieurs dizaines intoxications mortelles par an. Ces particularités obligent la prise de dispositions particulières pour garantir la sécurité des habitants. Le conduit d’évacuation peut prendre plusieurs formes différentes :

  • conduit existant : la cheminée après avoir été vérifié est rendue complètement étanche par tubage.
  • ventouse : un double tuyau va à la fois évacuer les fumées et apporter l’apport d’air frais à la chaudière. Deux possibilités :
    • en verticale vers un toit
    • en horizontale à travers un mur.
  • VMC : surtout dans les logements collectifs. Il s’agit d’une installation particulière qui comprend un module de sécurité qui empêche le monoxyde de carbone d’envahir les logements en cas de panne de la VMC.

L’évacuation des eaux de condensations

Lors de la combustion du gaz, des fumées et de la vapeur d’eau sont émises. Celle-ci est récupérée pour préchauffer l’eau du circuit de chauffage avant qu’elle ne passe dans la chambre de combustion. Puis après avoir perdu ses calories, elle redevient de l’eau. Enfin, elle est évacuée par le système d’eaux usées de l’habitation. Il est important de prévoir un conduit en PVC pour résister à l’acidité de cette eau. Pour les mêmes raisons, le rejet de cette eau dans le tuyau des eaux usées devra se faire en un point où l’écoulement est régulier pour diluer cette acidité et éviter la corrosion des conduites. Dans un souci de sécurité et de confort, ces raccordements devront être parfaitement étanches. Dans le cas où la chaudière à condensation est installée en sous-sol, plus bas que l’écoulement des eaux usées, une pompe de relevage sera installée.

L’installation d’une chaudière à condensation en rénovation

Changer sa chaudière pour une chaudière à condensation s’effectue sans grande difficulté. Le raccordement sur un chauffage central déjà existant est le même qu’avec une chaudière classique. Les évacuations existantes sont réutilisées. Avant toute mise en service un désembouage de l’installation est nécessaire

Le désembouage est l’action de rincer la tuyauterie du circuit de chauffage. Il s’agit de le nettoyer de toutes les particules qui pourraient s »y être accumulé et qui nuiraient à la bonne circulation de la chaleur.

Faire intervenir un pro pour l’installation de sa chaudière à condensation.

Pour un fonctionnement fiable et optimal, il est conseillé de faire intervenir un professionnel certifié RGE. En effet, l’installation doit être minutieuse et parfaitement étanche pour des raisons de sécurité. Cela permet également de bénéficier des aides de l’Etat mises en place pour la transition énergétique.

Décrivez votre projet et obtenez jusqu'à 3 devis

  • Étude de votre éligilité aux aides financières
  • Mise en relation gratuite et sans engagement
  • Recevez jusqu'à 3 devis d'artisans certifiés RGE proche de chez vous
Choisissez votre type de travaux
Nom
Prénom
Mail
Téléphone
Code postal
Ville
Description de votre projet