Isolation thermique

Une maison mieux isolée pour un confort amélioré :)

isolation thermique

Isolation : les matériaux disponibles sur le marché et leurs caractéristiques

Les différents isolants présents sur le marché de l’isolation ne présentent pas tous les mêmes qualités ni les mêmes avantages. De plus, ils ne s’installent pas de la même manière. Faisons un point pour y voir plus clair.

L’isolation, pourquoi faire ?

Lors de la construction ou la rénovation d’un bâtiment, il est important de prévoir une isolation performante ayant pour but de préserver l’intérieur des variations climatiques. Une bonne isolation améliore nettement le confort des occupants, tout en allégeant la facture énergétique et en contribuant à préserver la planète.
 Les grands principes de l’isolation

Les isolants les plus répandus sur le marché de l’isolation

Synthétiques 

  • Polystyrène expansé ou extrudé : c’est un matériau plastique et rigide emprisonnant de petites bulles d’air. Il est particulièrement recommandé pour une isolation par l’extérieur et celle des planchers, car il présente une bonne résistance à l’humidité et à la compression.. De plus, comme il est léger, la pose est facile et le coût plutôt faible par rapport aux autres isolants du marché. Il ne se tasse pas. Enfin, sa durée de vie est d’au moins 50 ans. Par contre, il est en général peu adapté à la rénovation. Son pouvoir d’isolation phonique n’est pas suffisant.. En outre, il résiste mal aux rongeurs et au feu. Enfin, son confort en été est médiocre.
  • Polyuréthane : c’est le matériau qui présente le meilleur pouvoir isolant parmi les isolants disponibles. D’une grande polyvalence, il est projeté sur les surfaces à isoler et s’expanse dans tous les interstices de la paroi, Léger, il est très résistant à la compression et particulièrement bien adapté aux milieux humides. Toutefois, sa tenue au feu est mauvaise. D’autre part, il n’est pas un barrage suffisant à la chaleur de l’été. Pour finir enfin, sa pose doit forcément être effectuée par un professionnel.

Minéraux

  • Laine de verre : c’est l’isolant le plus utilisé aujourd’hui en France. Bon marché et facile à mettre en œuvre, il est composé de sables et de verres recyclés. On peut l’installer sur les murs, les rampants sous formes de panneaux. Il est aussi disponible sous forme de flocons pour être projeté sur le plancher des combles perdus. On le trouve également en rouleau. Il présente un bon barrage au son et aux incendies. Par contre sa résistance aux chaleurs estivales n’est pas très bonne. Autre souci, c’est un matériau qui a tendance à se tasser dans le temps.
  • Laine de roche : la laine de roche est fabriquée à partir de roche volcanique selon un procédé proche de celui de la laine verre. Peu coûteux, et très performant, on peut la poser très facilement sur les murs et sous les toits sous forme de rouleaux et de panneaux ou dans les combles perdus sous forme de flocons. Incombustible, elle résiste aux ponts thermiques et aux insectes xylophages. Elle est plus efficace que la laine de verre pour lutter contre les assauts de l’été. Par contre, les rongeurs adorent y faire leurs nids. Et elle se tasse au cours du temps. 

D’origine végétale et animale

Ces matériaux, sont utilisés en éco-construction plébiscitant les isolants naturels.

  • Chanvre : le chanvre destiné à l’isolation est issu d’une culture sans herbicide, insecticide ou fongicide. Très bon isolant, la laine de chanvre est disponible en rouleaux, panneaux et flocons pour les murs, planchers et toitures.
  • Fibres de bois : très bon isolant thermique et acoustique, la fibre de bois est en général utilisé sous forme de panneaux rigides résistant très bien à la compression. . Ils limitent les ponts thermiques. Inconvénient majeur, ils résistent mal aux incendies.
  • Laine de bois : composée de bois recyclé, la laine de bois en panneau souple, ou semi-rigide est un excellent isolant thermique et phonique qui offre une bonne protection contre la chaleur l’été.
  • Liège : 100 % naturel, le liège est un excellent isolant thermique et phonique grâce à l’air enfermé naturellement dans ses cellules. On le trouve sous forme de panneau ou de vrac.
Isolant naturel : liège
Le liège : Isolant naturel
  • Paille : isolant écologique par excellence, la paille est facile à produire et à recycler. Son prix est très accessible parfois même gratuite, mais son pouvoir isolant moyen.. On le trouve sous forme de botte ou en vrac. Par contre, très sensible, au feu, à l’eau et aux rongeurs, il convient de la protéger efficacement.
  • Laine de mouton : en alternative aux laines minérales, la laine de mouton à un coefficient d’isolation très performant et présente ainsi un excellent rapport qualité/prix. Elle peut être agrafée entre les chevrons ou dérouler sur le plancher des combles. Elle absorbe très bien les excès d’humidité et ne se tasse pas et s’avère difficilement inflammable. Par contre elle doit être traitée contre les mites et pour faire disparaître sa forte odeur naturelle., 

Issus du recyclage

  • Ouate de cellulose : issus du recyclage de vieux journaux et de cartons, l’ouate de cellulose est un matériau entièrement recyclable à son tour. C’est un excellent choix écologique pour isoler des combles perdues quand l’ouate de cellulose est soufflée sous forme de flocon. On la trouve également sous forme de panneau pour une installation plus traditionnelle. Elle ne.craint pas les rongeurs, empêche la propagation du feu grâce à sa densité et a un. meilleur coefficient thermique que la laine de verre. Elle présente d’ailleurs des performances supérieures en cas de canicule.

    Conseil : Quel que soit le matériau que vous choisirez d’utiliser, sachez qu’en faisant appel à un professionnel pour la fourniture et la pose de votre isolation vous pouvez bénéficier d’aide de l’état.  Pour en savoir plus