Combien coûte réellement la rénovation énergétique d’un logement.

Le diagnostic de performance énergétique d’un logement se base notamment sur sa consommation énergétique annuelle, où en général le chauffage s’inscrit en première ligne. Face à des coûts toujours en hausse, la rénovation énergétique des logements est aujourd’hui une nécessité voir une urgence. Mais quel est le coût réel d’un tel chantier ? Éléments de réponses. 

Un état des lieux alarmant

À ce jour, 7 Français sur 10 s’inquiètent du montant de leurs factures liées à l’énergie. De même, 71 % d’entre eux retardent le plus possible la mise en route de leur chauffage chaque année. De plus le service des données et études statistiques (SDES) estimait même au début du mois de septembre 2020 que 4,8 millions de logements sont à considérer comme “passoires thermiques” portant les étiquettes énergie F ou G. Les étiquettes D et E sont les plus fréquemment recensées, respectivement 34 % et 24 % du parc, selon ce même rapport. rénovation energetique

Les logements les plus énergivores se comptent principalement parmi les maisons individuelles, les petites surfaces et les bâtiments construits avant 1948, dans des régions rurales et plutôt montagneuses. Sur le territoire français, la Nièvre, la Creuse et le Cantal détiennent le triste record de posséder le plus de passoires énergétiques. Les logements situés proches de l’Atlantique et de la Méditerranée sont moins impactés car les besoins de chauffage y sont moins importants.

Enfin, ce sont généralement les populations les plus défavorisées qui subissent de plein fouet cette précarité énergétique

Il est donc urgent d’agir afin que chacun puisse vivre mieux. 

Les avantages de la rénovation énergétique

Rénover énergétiquement son logement permet d’agir sur 3 leviers différents et pourtant complémentaires :

  • Le confort : après des travaux de rénovation énergétique la qualité de vie au sein de votre habitation s’améliore immédiatement. En hiver, plus besoin de faire fonctionner l’installation de chauffage de façon intensive pour obtenir une température intérieure appréciable. En été, même constat, l’intérieur de votre logement est protégé efficacement des épisodes de canicule.
  • Les économies financières  : comme vous chauffez moins, vous consommez moins d’énergie. Résultat, vous économisez largement sur vos factures et vous gagnez en pouvoir d’achat.
  • L’environnement : en consommant moins d’énergie pour vous chauffer, vous rejetez moins de gaz à effet de serre dans l’atmosphère, surtout si vous choisissez un mode de chauffage utilisant les énergies renouvelables.  Vous améliorez ainsi sensiblement le bilan carbone de votre habitation. Double avantage, vous ajoutez à la fois une plus-value à votre bien mais faites aussi un geste éco-citoyen en faveur de la planète. 

Les différents axes d’amélioration possibles

On ne peut pas faire de généralités avec la rénovation énergétique. En effet, il en existe différents types : complets ou partiels, sur la maison elle-même, ou seulement sur un élément ou deux. Même chose dans l’organisation des travaux, ils peuvent avoir lieu en une seule fois, ou en plusieurs phases. 

L’isolation

C’est le premier levier sur lequel agir. En effet, rien ne sert de changer de mode chauffage, si l’isolation de la maison n’a pas été revue correctement. Elle peut avoir lieu par l’intérieur ou l’extérieur selon la configuration des lieux et le budget disponible. Elle concerne les murs, les combles et/ou les planchers.

Les fenêtres

La mise en place de fenêtres et/ou  baies à double ou triple vitrage améliore sensiblement le confort intérieur et permet d’importantes économies d’énergie.

Le chauffage 

L’installation d’un système de chauffage performant et adapté au lieu est nécessaire. Toutefois, Nous rappelons que le remplacement du système de chauffage ou de climatisation doit être réalisé dans un bâtiment bien isolé pour être optimum.

Il est important aussi d’étudier sérieusement la possibilité d’installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables comme les pompes à chaleur par exemple. Leur rendement est excellent. De plus, ils s’inscrivent dans une démarche de préservation de la planète très intéressante. 

Actions intéressantes supplémentaires 

En agissant aussi sur le système de ventilation et celui de la régulation de la chaleur, il est possible d’améliorer encore la sensation de confort et les économies d’énergie.

Quel budget prévoir ?

Tout va dépendre de votre point de départ et d’où vous voulez aller !  Le prix d’une rénovation énergétique évolue en fonction des travaux à réaliser. Le prix sera donc fonction du matériel choisi, de la surface, de la complexité des lieux et des moyens mis en oeuvre. 

Chaque chantier est unique et varie en fonction de l’état initial du bâti et du niveau de performance énergétique à atteindre.

De plus,  en fonction des prestataires les prix peuvent aussi osciller du simple au double. Soyez donc vigilant avant de prendre une décision. Faites établir plusieurs devis et étudiez-les attentivement avant de signer et de vous engager.

renovation énergétique En fonction des performances recherchées, il faut retenir que le prix d’une rénovation énergétique oscille entre 200 € et 350 € du m2 pour une amélioration de l’étiquette énergie G vers les niveaux C ou D. Pour atteindre le niveau Bâtiment Basse Consommation (étiquettes B ou A) les prix s’étalent autour de 450 €/m2.

Un coup de pouce pour franchir le pas.

Dans sa volonté de rénover plus de 500 000 logements chaque année, le gouvernement a mis en plus des aides financières. Elles permettent de réduire fortement la facture de l’investissement important que représente la rénovation énergétique d’un logement.

Ma Prime Rénov’ est  ouverte depuis peu à tous les propriétaires occupants ou bailleurs (et même aux copropriétés). Cette aide est accordée sous condition de ressources. Pour connaître le montant auquel vous pouvez prétendre, connectez-vous sur la plateforme dédiée Ma Prime Rénov’ et effectuez une simulation.

Des bonus sont même prévus pour sortir votre bien du statut de “passoire thermique” ou pour le faire entrer dans celui de “Batiment Basse Consommation”.

Les fournisseurs d’énergie peuvent aussi vous aider en vous accordant les Certificates d’Economies d’Energie. Ces primes ne sont pas soumises à condition de ressources et peuvent s’obtenir sur simple demande. Contactez votre distributeur.

Certaines collectivités locales proposent aussi de vous soutenir, prenez contact directement avec elles pour en savoir plus. 

Une TVA à taux réduit et un éco-prêt à taux nul sont aussi disponibles pour vous aider à franchir le pas.

Tous ces dispositifs sont cumulables entre eux et peuvent représenter jusqu’à 90 % du montant de la facture totale. Dans ces conditions, effectué la transition énergétique de son logement est à la portée du plus grand nombre.

Pour bénéficier de tous ces avantages, les travaux devront être effectués obligatoirement par un professionnel certifié RGE. Pour être mis en relation n’hésitez pas à remplir le formulaire mis à votre disposition. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + treize =