Chaudière au fioul : une mort prochaine annoncée !

Le gouvernement a annoncé le 27 juillet dernier, l’interdiction à partir du 1er janvier 2021 du remplacement ou de l’installation de chaudières au fioul. Mais qu’en est-il vraiment de cette décision et comment faire pour changer de matériel ? Greentravaux fait toute la lumière sur le sujet.

Ce que l’on reproche à la chaudière fioul

D’être trop cher ! En effet, le fioul est une énergie fossile dont le prix ne cesse de flamber un peu plus chaque année. Son prix a même doublé en 2 ans. Aujourd’hui, un ménage se chauffant au fioul dépense plus de 2 000 € chaque hiver.

De plus son bilan carbone est particulièrement désastreux. Une chaudière au fioul émet 4 fois plus de CO2 que certaines pompes à chaleur. Pour le bien du porte-monnaie des Français ainsi que pour la santé de la planète, supprimer les chaudières au fioul (et celles au charbon) est une nécessité.

Le gouvernement s’engage pour la planète

chaudière fioulAlors que 3 millions de français se chauffent encore aujourd’hui grâce à une chaudière fonctionnant au fioul, le gouvernement a pris la décision de les supprimer progressivement du paysage. Il suit ainsi les directives de la Convention Citoyenne pour le Climat. À partir du 1er janvier 2021,” il ne sera plus possible d’installer une chaudière de ce type dans un logement neuf ou de remplacer une chaudière existante par ce matériel” a annoncé Barbara Pompili ministre de la Transition Écologique. L’objectif est leur disparition totale d’ici une dizaine d’années.

Des aides ont d’ores et déjà été mises en place pour accompagner les Français dans leur transition énergétique. Avec le Plan de Relance présenté en septembre 2020, elles ont même déjà été rallongées d’une enveloppe de 3 milliards d’euros. À partir de 2022, le gouvernement promet qu’elles seront encore renforcées. 

Pour l’instant, les ménages qui sont déjà équipés d’une chaudière fonctionnant au fioul, n’auront pas pour obligation de changer de chauffage à compter de 2022. Ils pourront également faire réparer  leur matériel quand cela est possible. Par contre, lors de l’obsolescence de leur équipement, ils devront alors obligatoirement changer de mode de chauffage pour une installation plus respectueuse de l’environnement.

Quelles alternatives à la chaudière fioul ?

La solution la plus économique et la plus propre du marché est la pompe à chaleur air/eau. Sans travaux supplémentaires, elle se branche en lieu et place de la chaudière à remplacer pour alimenter le circuit de chauffage central et/ou le plancher chauffant. Plus de cuve à remplir, plus d’odeurs résiduelles, la pompe à chaleur est autonome et propre. 

Si votre circuit de chauffage central est trop ancien ou que vous ne souhaitez pas le réutiliser, la pompe à chaleur air/air peut aussi prendre le relai. Si vous choisissez un modèle réversible vous pourrez même rafraîchir votre logement en été.

Autre solution, la chaudière gaz à condensation. Son rendement est exceptionnel grâce à l’utilisation de la chaleur des fumées de combustion. Le seul inconvénient de cette solution de chauffage est que votre logement doit être raccordé au réseau de gaz de ville.

Enfin, les chaudières biomasses, au bois par exemple permettent de se chauffer à moindre coût. En effet le prix du combustible est bas et augmente peu. Par contre le prix du matériel est lui dans la fourchette haute, ce qui fait qu’il reste quelques hésitations pour l’installation de ce type de matériel.

Il existe une nouvelle technologie permettant de changer le combustible son ancienne chaudière au fioul par du biofioul. Les fabricants sont très optimistes face à ce nouveau carburant issu du colza. Il suffirait de changer le brûleur de la chaudière au fioul pour qu’elle puisse l’utiliser. Toutefois, le gouvernement lui reste sceptique et il faudra attendre encore le développement de cette technologie. À suivre donc.

Un coup de pouce financier pour vous aider à franchir le pas 

Pour changer sa chaudière fioul de nombreuses aides financières sont disponibles et permettent de réduire fortement la facture totale.

Ma Prime Rénov’ est accordée aux propriétaires occupants ou bailleurs ainsi qu’aux copropriétés sous conditions de ressources. Les nouveaux barèmes d’attribution ont été publié le 4 octobre 2020. Pour savoir si vous pouvez en bénéficier connectez-vous à la plateforme dédiée Ma Prime Rénov’.

chaudière fioulDes bonus ont été également prévus pour les propriétaires qui feraient sortir leur logement du statut de « passoires énergétiques » (étiquette énergie E ou F) ou pour les projets de rénovation ambitieux qui permettront de rendre votre bien « Bâtiment Basse Consommation ».

Plus d’informations dans notre article “Y a du nouveau du côté de Ma Prime Rénov’”

Cumulable avec Ma Prime Rénov’, les Certificats d’Économie d’Énergie sont accordés par les fournisseurs d’accès à l’énergie (EDF, EFFY, etc.). C’est la solution qui leur est imposée par les pouvoirs publics pour participer à l’effort de réduction de la pollution pour la sauvegarde de la planète. Tout le monde peut y prétendre sans condition, il suffit de remplir une demande d’aide. 

D’autres dispositifs peuvent aussi faciliter la prise de décision.

  • La TVA à 5,5 % pour la fourniture et la pose d’une pompe à chaleur 
  • l’accès à l’Éco-prêt qui permet d’emprunter à taux zéro jusqu’à 30 000 €.

Pour bénéficier de tous ces avantages, il est obligatoire de s’adresser à un professionnel certifié RGE. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize + 15 =